Messika, ou la création consacrée au diamant

Valérie Messika, créatrice de la marque éponyme, est fille de diamantaire. Cette éducation au plus proche des joyaux lui a permis de développer un œil vif pour détecter les inclusions et singularités de chaque diamant. Lorsqu’elle décide de se lancer, elle souhaite « effacer au maximum la monture pour laisser le diamant sur la peau des femmes, à la manière d’un tatouage […] il fallait que j’aie un ADN fort et que j’y reste fidèle. […] Je voulais apporter un accessoire aux femmes qui donne du style, de l’éclat, une assurance et pas seulement le bijou pour l’éternité. »


Le diamant est encore aujourd’hui la pierre principale travaillée par Messika. Le renouvellement créatif collection après collection n’a donc pas été aisé. Mais la femme Messika, mystérieuse, audacieuse, inspirante ou minimaliste selon son humeur, est perpétuée : le chiffre d’affaires qui atteint désormais 115 millions d’euros par an montre que le pari est réussi pour la créatrice.


La créatrice puisse également ses inspirations dans les icônes féminines qu’elle choisit comme égéries : Gigi Hadid et Kate Moss ont ainsi été le visage de la marque, et chacune d’entre elles a également signé une collection en collaboration avec la marque.



Ces succès ont poussé Messika à se diversifier et l’enseigne compte aujourd’hui quatre univers : la série « Move », l’emblématique collection aux diamants mobiles sur rail, la série « Glam’Azone », qui a séduit Beyoncé en 2014 et lança la renommée de la marque, la série « Joy », et la série « Lucky Eye ». Chacune de ces séries se décline en de nombreuses variations, et, en 2020, « Move » fut même le premier univers à être proposé en couleur, incluant pour la première fois d’autres pierres que des diamants, afin de mieux mettre ceux-ci en valeur.


L’ambition de transformer l’image du diamant, jusqu’ici un intemporel consacré aux demandes en mariage, vers une pierre plus moderne, désirable et moins formelle a porté ses fruits : grâce au système de mouvement intégré au bijou signature de la marque, le diamant s’anime, brille de différents éclats et renvoie encore mieux la lumière.


Valérie Messika refuse d’ailleurs catégoriquement d’entraver les femmes : chaque pièce est pensée dans un souci de confort, et naissent ainsi des pièces qui peuvent être portées en tout instant, jamais encombrantes, toujours plus proches de la peau, jusqu’à ne faire plus qu’un avec leurs propriétaires.



Réalisé par Alix Marchand Tonel


Sources :

https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/valerie-messika-une-entrepreneuse-brillante/

https://www.messika.com/fr/la-vision-messika

https://www.lofficiel.be/mode/le-succes-de-messika-decode-en-10-questions

https://www.luxe-infinity.com/horlogerie-joaillerie/lucky-move-color-collection-messika/

https://www.lofficielmaroc.ma/montres-bijoux/kate-moss-concoit-sa-premiere-collection-de-bijoux-pour-messika


Recent Posts

See All