top of page

L'histoire du diamant chez Messika : tradition ou modernité ?

À travers cet article, vous découvrirez l'histoire du diamant, comment est-il passé d'outil à objet de désir et de richesse. Nous verrons également comment Messika travaille le diamant à travers leurs pièces les plus emblématiques.


Histoire du diamant


Lorsque l'on pense au monde de la joaillerie, nous pensons automatiquement aux pierres précieuses et aux diamants. Nous ne savons pas exactement quand est-ce que ces derniers ont été exploités pour la première fois mais il faut remonter à entre -4000 et -1000 avant J.-C. en Inde. En effet, on aurait retrouvé un diamant Koh-I-Noor en 5000 avant J.-C.

À cette époque-là, le diamant n'était pas encore utilisé en tant que bijou mais en tant qu'outil. Le diamant Koh-I-Noor était tellement dur qu'il permettait de tailler d'autres pierres. Il faudra attendre le IIème siècle pour connaître le diamant en Inde et dans le monde islamique avant de le trouver en Europe par le biais des conquêtes. Suite à cela, le diamant suscite un vif intérêt et devient même convoité par la royauté.

Toutefois, c'est au XVème siècle que l'on commence à voir sa commercialisation. Effectivement, Lodewiijk van Berken, artiste Belge, fut connu pour être tailleur de pierres et de diamants durant le Moyen-Âge. Ce dernier a révélé au grand jour la beauté du diamant et il devient donc un objet de parure pour les femmes. Néanmoins, le diamant étant très coûteux, il reste principalement à la portée des plus fortunés.

C'est à la fin du XIXème siècle donc, que le diamant devient plus accessible notamment grâce aux gisements diamantifères en Afrique du Sud, ce qui permettra par la suite d'avoir une production à plus grande échelle.



Histoire du diamant au sein de la Maison Messika


Messika est une Maison de joaillerie née à Paris en 2005, connue pour sublimer le diamant tout en restant moderne et audacieuse, ce qui en fait son succès. À la tête de la Maison, on retrouve Valérie Messika, fille d'André Messika, diamantaire très reconnu. Ce dernier a débuté en 1972 en tant que négociateur international du diamant. Il aura par la suite transmis tout son héritage et savoir-faire à ses enfants et principalement à sa fille Valérie qui déclare "Je suis née pour voir le diamant de l'intérieur. Mes yeux ont été entraînés à remarquer le plus petit détail, les plus subtiles nuances d'ombre, les traits de caractère les plus imperceptibles." Valérie a commencé à trier les diamants à l'âge de 10 ans, elle baigne donc dans ce milieu depuis le plus jeune âge.

Toutefois, le diamant est connu pour son aspect éternel et "simple". Valérie Messika décide d'innover en exploitant le diamant en tant que bijou "fantaisie". C'est durant une interview pour le magazine Forbes que Valérie Messika explique qu'elle souhaitait "apporter un accessoire aux femmes qui donne du style, de l'éclat, une assurance et pas seulement un bijou pour l'éternité". Elle décide donc de s'éloigner du traditionnel diamant et souhaite créer des bijoux sortant de l'ordinaire tout en restant fidèle aux origines de la Maison. Valérie Messika a réussi à moderniser le diamant et à le rendre plus accessible.


Valérie Messika




Bijoux emblématiques de la Maison


La Maison offre une grande variété de bijoux en diamants. Vous pouvez trouver de la joaillerie, de la haute joaillerie ou encore une sélection mariage.

Pour Valérie Messika, voici sa sélection de cinq bijoux emblématiques et indispensables de la Maison :


On trouve tout d'abord le collier Lucky Move, qu'elle considère comme un porte-bonheur. C'est un collier talisman décliné en neuf pierres, couronné de diamants. Au verso, vous avez la possibilité de graver un message, c'est donc un cadeau idéal.




Le collier Diamant Move Classique est devenu une pièce iconique car c'est celui qui a permis à Valérie Messika de lancer la collection de joaillerie Move Classique. Ce bijou est composé de trois diamants.



Les bracelets Bangle Diamant Move Romane et Move Noa qui vont de pair. Ces bracelets ont une place toute particulière dans le coeur de Valérie Messika car ils portent les prénoms de ses deux filles. Le bracelet Move Romane contient cinq diamants et le Move Noa trois.



Le bracelet Diamant Skinny est intemporel. Il a été conçu comme un fil de diamants s'enfilant comme une seconde peau. Il demande un travail très technique et précis qui met en avant le savoir-faire des ateliers Messika.



Et enfin la bague My Twin Toi & Moi, grand classique de la Maison. On trouve un diamant en lévitation qui vient rejoindre une pierre en forme de poire. Cette bague peut également symboliser des fiançailles ou un mariage.



Messika multiplie les collaborations pour mettre en avant leurs bijoux. En passant par Kate Moss, Gigi Hadid ou encore Kendall Jenner pour leur dernière collection, la Maison Messika sait comment faire parler d'elle.



Réalisé par Marine Prevot



Sources :


Recent Posts

See All
bottom of page