Intern report : Stagiaire Chargée de Recrutement à l'Hôtel de Crillon

Nous retrouvons aujourd'hui Pauline Thomassin, étudiante en dernière année à l'école hôtelière de Lausanne. Lors de ses études Pauline a eu l'occasion de vivre une expérience dans un hôtel de luxe cinq étoiles.


Peux-tu commencer par te présenter ?

Je m'appelle Pauline, j'ai 22 ans et je suis actuellement en dernière année de Bachelor à l'École hôtelière de Lausanne.

Dans le cadre de ma formation, j'ai eu la chance d'effectuer deux stages dans des prestigieux hôtels parisiens. Le premier s'est effectué au sein de la boutique hôtel de l'hôtel Le Pavillon de la Reine, un établissement cinq étoiles, où j'ai effectué des missions tournées vers l'opérationnel. En effet, j'ai été réceptionniste pendant deux mois puis première de gouvernante les quatre mois suivants. Mon dernier stage de six mois s'est déroulé à l'Hôtel de Crillon où je travaillais en tant que stagiaire Chargée de Recrutement.


Peux-tu nous expliquer comment s'est passé ton recrutement ?


Suite à une annulation de mon stage initialement prévu à Hong Kong, j'ai rapidement dû changer de plan et chercher un stage en France. C'est aussi grâce au réseau de l'EHL que j'ai très rapidement obtenu un entretien avec la Responsable du Recrutement et Directrice des Ressources Humaines de l'Hôtel de Crillon. C'est elle qui m'a contactée pour me proposer un stage à ses côtés en tant que Chargée de Recrutement. À l'origine, ce n'était pas le poste dont je rêvais ni mon département de prédilection. Cependant, la renommée et le prestige de l'établissement m'ont poussée à passer tout de même un entretien. Ce dernier était composé de trois parties : présentation du poste, présentation des missions, présentation de l'entreprise et des valeurs de celle-ci. Ensuite, c'était à mon tour de me présenter : mon parcours, mes expériences précédentes. Lors de cet entretien plutôt formel, le courant est très bien passé avec la Responsable du Recrutement (qui est donc devenue ma maître de stage), et j'ai eu un réel coup de coeur pour l'établissement ainsi que le groupe auquel il appartient. J'ai été rappelée le soir même pour une réponse positive.


Qu'est-ce-que tu as préféré lors de ce stage ?


J'ai beaucoup aimé la dimension sociale que m'offrait ce stage. C'est ce que j'ai préféré. Je rencontrais tout le temps des responsables de départements pour mettre à jour les offres d'emplois et les descriptions des postes. Je discutais aussi avec des candidats et employés actuels qui avaient besoin de renseignements. J'ai également adoré l'esprit d'équipe et l'esprit de famille qui sont d'ailleurs très mis en avant par le groupe Rosewood. Un esprit que je retrouve aussi dans mes autres expériences au sein de l'industrie hôtelière. Je me suis sentie à ma place dès le début et j'ai beaucoup apprécié la prise d'autonomie et la confiance que l'on m'a accordé. On se sent valorisé et ça permet de gérer des projets du début à la fin.


Qu'est-ce-que tu as le moins aimé ?


Peut-être le fait que la hiérarchie soit aussi verticale et stricte, mais c'est une des particularités des métiers de l'hôtellerie. Je trouve que cela creuse la frontière entre l'opérationnel et la direction. Il faudrait peut-être réfléchir à un management plus harmonieux avec une direction accessible et de confiance ainsi qu'une bonne transmission des informations.


Qu'est-ce-qui t'a surprise ?


L'hôtellerie est un milieu dur physiquement et moralement, avec de nombreuses contraintes et exigences (horaires, rigueur, code vestimentaire, comportement), mais la plupart des employés avec qui j'ai tissé des liens étaient passionnés de leurs métiers. Beaucoup de choses sont mises en place pour qu'il y ait une bonne ambiance entre les collaborateurs et qu'ils se sentent valorisés (employé du mois, nuit dans les hôtels du groupe, team building, repas de Noël...). C'est plutôt une surprise positive que de voir des employés heureux dans un milieu si exigeant.


Quelle influence cette expérience a-t-elle eu sur tes ambitions professionnelles ?


Ce stage m’a fait encore plus réaliser l’importance du bien-être de tous les collaborateurs dans une entreprise. C’est grâce à eux que l’Hôtel de Crillon est aussi reconnu, ils représentent l’excellence de l'établissement.

J’ai adoré mon stage et les personnes avec lesquelles j’ai travaillé. Cependant aujourd’hui je me vois plus dans le développement hôtelier, dans un grand groupe comme Accor, Marriott, One&Only ou Dorchester Collection.


As-tu des "tips" à donner aux futurs candidats ?


Je conseillerais aux futurs candidats d’être eux-mêmes, d’avoir une présentation impeccable et de bien connaitre l’histoire de l’hôtel et du groupe.




Interview réalisée par Thaïs Cador


23 Avenue Guy de Collongue, 69130 Écully

  • 6064
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle