Intern Report: Marketing Opérationnel chez Piaget


Immersion au sein de la prestigieuse maison Piaget à travers le témoignage d'Élise, qui nous raconte son expérience en tant que stagiaire en marketing opérationnel.


Peux-tu te présenter en quelques phrases ?


Je m’appelle Elise, j’ai 21 ans, je suis étudiante à l’emlyon, que j’ai intégré après une classe préparatoire ECE (en 2018). J’ai effectué ma mission de première année d’étude à Londres pendant 6 mois au sein de l’équipe marketing opérationnel chez Piaget, Maison d’horlogerie et de joaillerie appartenant au groupe suisse Richemont.





Pourquoi as-tu choisi d’effectuer un stage au sein de l’équipe marketing chez Piaget ?


Tout d’abord, j’ai postulé à de nombreux stages dans le domaine du luxe. Je suis plus particulièrement intéressée par l’horlogerie et la joaillerie, et mon stage n’a fait que confirmer mon désir de travailler dans ce secteur plus tard ! Aussi, je cherchais avant tout un stage en marketing opérationnel: c’est ce que plusieurs professionnels et RH m’avaient conseillé pour débuter, avant un futur stage ou emploi en marketing stratégique ou développement. Cela me semblait être une bonne voie : après tout, même si je changeais d’avis sur mes futurs stages, c’était l’occasion de découvrir cette branche !


Peux-tu nous expliquer comment s’est déroulé ton recrutement?


C’est ma future manager qui m’a contactée pour me proposer un premier entretien, après avoir postulé directement sur le site carrière de Richemont. A la suite de celui-ci, il y a eu un deuxième entretien avec un autre membre de l’équipe (ma manager et ma future collègue). Enfin, j’ai eu un troisième entretien avec la directrice marketing et communication, ma future N+2.


Quelles sont les principales missions que tu as effectué pendant ton stage ?


Mes missions étaient réparties en 4 volets:

- Une partie analytique : veille concurrentielle, recherches sur le Brexit, les chiffres et actualités du marché, etc.

- Un volet Visual Merchandising, avec notamment le contrôle hebdomadaire des vitrines pour les wholesalers, et la réalisation de supports de description des pièces.

- Une aide à l’organisation des évènements presse, influenceurs et clients et des différentes activations en boutiques (afternoon tea pour le lancement de la collection haute joaillerie pour les clientes locale, voyages clients, propositions de journées à Londres, …)

- Et enfin le support de l’équipe marketing sur différentes tâches : 360, CRM, tâches administratives (SAP), commandes pour la boutique, gestion du matériel marketing, réseaux sociaux, etc.


Qu’est-ce que tu as préféré ? Qu’est-ce que tu as le moins aimé ? Qu’est-ce qui t’a surpris ?


J’ai beaucoup aimé le degré d’excellence espéré pour une maison horlogère, par exemple sur la qualité des évènements ou des envois aux clients (ou presse): tout doit être parfait, dans les moindres détails. Cet aspect-là me conforte dans l’envie de travailler dans le secteur du luxe en général. J’ai aussi adoré découvrir les spécificités du métier de Directeur Marketing et Communication, un métier très riche et qui demande beaucoup de temps et de passion. Sinon, de manière générale, j’ai aimé le fait de combiner différentes missions : cela en fait un stage particulièrement riche et formateur !


Le marketing opérationnel, en particulier dans le luxe, a parfois une dimension opérationnelle pure, dans le sens où il ne s’agit pas de rester assis derrière son bureau tout la journée ! Même si j’ai énormément apprécié bouger, faire des choses différentes et être au cœur de l’action (par exemple, me rendre au grand magasin Selfridges avant l’ouverture aux clients pour changer un élément d’une vitrine cassé, ou encore installer une vitrine à Harrods pour la Watch & Jewellery week, etc), parfois certaines tâches pouvaient être moins riches (rangement, inventaire boutique par exemple). Mais cela reste une dimension à part entière du marketing opérationnel.


Qu’as-tu pensé de Londres, la ville où tu as effectué ton stage?


Londres est une ville géniale, où l’on ne s’ennuie pas ! Il y a énormément de choses à découvrir, à visiter, et également de quoi sortir ! Mon seul regret et d’être parti juste avant la période de Noël, qui semble magique dans cette ville.


Peux-tu nous parler de l’entreprise dans laquelle tu étais ?


Richemont est une entreprise suisse, et le 3ème groupe mondial du luxe selon Deloitte en 2018. Richemont a donc les avantages des grands groupes : un confort de travail certain, une localisation dans Londres optimale (à côté d’Oxford Circus), un bon salaire (même pour les stagiaires) permettant de vivre dans cette ville onéreuse, etc. Aussi, la majorité des maisons du groupe sont présentes dans le même bâtiment (par exemple Cartier, Chloé, Vacheron Constantin…), ce qui fait que de nombreuses équipes partagent les étages ! Il est facile d’échanger avec la plupart des employés, et une très bonne ambiance règne (et surtout une ambiance saine) !


Quelle influence cette expérience a-t-elle eu sur tes ambitions professionnelles?


Je souhaite poursuivre mon cursus en me dirigeant maintenant vers des stages en marketing, plutôt développement ou stratégique : cela me permettra de connaître ces 2 autres activités. Je compte rester si possible dans l’horlogerie joaillerie, qui pour moi est un secteur passionnant.


As-tu des tips à donner aux futurs candidats ?


Être polyvalent, et avoir déjà une appétence pour les futures missions: on ne compte pas ses heures quand on aime ce qu’on fait !








23 Avenue Guy de Collongue, 69130 Écully

  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle