Intern Report: Assistante Showroom Presse chez Saint Laurent

Updated: May 5

Réussir à faire ses premiers pas dans le milieu du luxe lorsque l'on est étudiant n'est pas toujours simple, surtout lorsque l'on manque d'expérience professionnelle. Si cela peut même parfois sembler impossible, il est important de ne pas se décourager. C'est en tout cas le message qu'Emmanuelle, stagiaire Assistante Showroom Presse au sein de la prestigieuse maison Saint Laurent, tient à nous faire passer à travers son expérience.




Pourrais-tu te présenter brièvement ?


Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 22 ans et je suis actuellement en troisième année à Sciences Po Lyon. Concernant mes expériences professionnelles précédentes, j’ai travaillé comme assistante vendeuse au Showroom Arlettie pendant la vente The Kooples avant d’occuper mon poste actuel.


Pourquoi as-tu choisi d’effectuer ce stage?


Je voulais effectuer un stage dans la mode, peu importe le domaine. Je ne savais pas ( et je ne sais toujours pas) exactement encore si je préférais le domaine de la presse, du marketing ou du management, donc j’ai postulé à différents postes afin de voir quel domaine pourrait me plaire plus que les autres.


Comment s’est déroulé ton recrutement?


J’ai envoyé un mail à la responsable du service avec mon CV et ma lettre de motivation. 1 mois plus tard, j’ai reçu un appel pour faire un premier entretien par téléphone avec la RH, puis je me suis ensuite entretenue avec ma responsable également. Elles m’ont posé différentes questions. Pourquoi le luxe, pourquoi la mode, le rapport entre Sciences Po et le poste. J’ai eu beaucoup de chance car tous les stagiaires sont dans des écoles de mode ou de commerce et ont déjà effectué un stage dans le domaine de la mode et du luxe.


Peux-tu nous parler de Saint Laurent, l’entreprise où tu fais ton stage?


C’est un entreprise française de mode de luxe fondée par Pierre Bergé et Yves Saint Laurent en 1961, appartenant aujourd’hui au groupe Kering et dont le directeur artistique est Anthony Vaccarello. C’est une maison qui habille beaucoup de VIP et d'influenceurs tels que Charlotte Gainsbourg ou Zoé Kravitz.


Quelles sont tes missions quotidiennes?


Je vais être honnête concernant mes missions, comme ma manager l’a été avec moi lorsqu’elle m’a expliqué en quoi consisterait le stage. C’est un poste tremplin : c’est-à-dire que je suis en bas de l’échelle pour ensuite avoir la possibilité de grimper. Nous sommes divisés en deux équipes : je suis en équipe avec une employé pour le secteur des US et de l’Europe tandis que l’autre stagiaire travaille avec une autre employée pour l’Asie et Paris. Je reçois des demandes de shooting des stylistes du monde entier traitées par une autre équipe dans la presse. Quand j’ai reçu le lieu du shooting, les personnes que l'on doit habiller et l’adresse , je regarde la disponibilité des looks sur une grille Excel. Lorsque les looks sont disponibles, je vais les chercher dans le showroom. Quand le look est complet, je le pack et je le transmets avec l’adresse au service qui s’occupe d’envoyer les colis. Je peux néanmoins changer de zone et aider l’autre stagiaire pour faire les envois pour Paris. Avec l’autre stagiaire, nous nous occupons également des retours. Quand certains shows sont organisés, comme le défilé lors de la Fashion Week, je vais sur le lieu pour aider à l’organisation et à son bon déroulement.


Quelles sont les choses que tu apprécies le plus et le moins?


Je pense que le fait d’être stagiaire au sein d’une marque aussi prestigieuse présente de nombreux avantages financiers déjà, et je dois également dire que le lieu où je travaille est magnifique. J’ai beaucoup aimé participer à l’organisation du défilé Saint Laurent, ce qui m’a vraiment permis de me sentir utile. Petit plus, j’ai pu voir des célébrités telles que Hailey Bieber, Zoe Kravitz ou encore Charlotte Gainsbourg. J’apprécie enfin la solidarité entre stagiaires et le fait que les employés aient confiance en nous, ce qui n’est pas forcément le cas dans d’autres maisons de luxe. En revanche, il est clair que c’est un domaine exigeant où le droit à l’erreur existe peu et où il faut faire attention à la manière dont on se comporte avec les autres.


Quelle influence ce stage a-t-il sur tes ambitions professionnelles ?


Pour être honnête, j’ai choisi ce stage pour mon CV car je pense qu’il me permettra ensuite d’obtenir un poste plus élevé dans la maison ou dans une autre marque de luxe. Cette expérience me motive vraiment à multiplier les expériences professionnelles afin d’obtenir un poste à responsabilités plus tard. Je pense qu’il est essentiel de passer par ce type de stage, et de ne pas être directement responsable presse, afin de comprendre le fonctionnement de la société et des équipes.


Aurais-tu des conseils pour les étudiants qui seraient intéressés par ton poste?


Il faut foncer, si vous avez des contacts dans des maisons de luxe, profitez en pour faciliter votre intégration. Mais si ce n’est pas le cas et que vous n’avez pas d’expérience préalable dans ce domaine, comme c’était mon cas, n’ayez pas peur de postuler pour autant.


Que retiens-tu de ton expérience ?


Mon stage n’est pas fini mais suspendu à cause de la situation actuelle. Ce que je retiens globalement pour le moment est le fonctionnement général de la maison Saint Laurent ainsi que l’ambiance en interne.





Réalisé par Sophie Delcher


23 Avenue Guy de Collongue, 69130 Écully

  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle