Intern report: Assistante Chef de Produit Joaillerie chez Christian Dior Couture

Updated: Apr 13

Nous rencontrons aujourd’hui Laetitia, fondatrice de Lux’em et actuellement en stage de fin d’études chez Christian Dior en qualité d’Assistante Chef de Produit Joaillerie.



Pour commencer, peux-tu te présenter et revenir sur ton parcours ?

Je m’appelle Laetitia, je suis en dernière année à l’emlyon, que j’ai intégrée après 4 ans de droit à Assas. Lors de ma première année à l’em j’ai réalisé un stage de 6 mois chez l’Oréal en marketing développement, et je suis actuellement en stage de fin d’études chez Christian Dior Couture depuis janvier, toujours dans le secteur du marketing développement, en tant qu’Assistante chef de produit petite et moyenne joaillerie. Juste avant ce stage, j’ai effectué un semestre à la Bocconi, un échange très exigeant mais vraiment passionnant ! J’y ai principalement suivi des cours sur la mode et le luxe et j’ai beaucoup appris sur la dimension « business » de l’industrie du luxe, en détail et au contact de professionnels lors de nombreuses conférences. Cette opportunité m’a éclairée sur de nombreuses choses que je ne connaissais que vaguement et m’a beaucoup servi en entretien, notamment en ce qui concerne mon stage actuel.

En parlant d’entretien, peux-tu nous expliquer comment s'est passé ton recrutement ?

Il faut savoir que je fais partie du programme de mentorat Women@Dior depuis février 2020, ce qui m’a été utile parce que ma mentor est une de mes managers actuelles.

Au départ, j’ai vu l’offre sur le site LVMH careers et j’ai été tout de suite très intéressée parce que j’avais suivi des cours sur la joaillerie au cours de mon échange à la Bocconi, qui m’avaient particulièrement intéressés. J’ai donc immédiatement postulé et comme ma mentor de Women@Dior est elle-même Cheffe de Produit Joaillerie je l’ai contactée pour en savoir plus, et il s’est trouvé que le poste à pourvoir était au sein de son équipe ! Elle a donc fait passer mon CV aux 2 autres Cheffes de Produit, avec qui j’ai ensuite eu un entretien. En somme, j’ai un peu fait le chemin à l’envers et c’est allé très vite : normalement avec le process « officiel », le premier entretien se déroule avec les RH et les entretiens suivants avec les managers.



Aurais-tu des conseils pour les futurs postulants ?

Souvent, les Maisons de luxe s’attendent à ce que tu aies déjà effectué une expérience significative avec des missions similaires à celles décrites dans l’offre, donc je dirais que l’idéal est d’avoir déjà effectué un stage de 6 mois dans le secteur auparavant. Personnellement j’avais mon stage de première année chez l’Oréal en poche, en revanche je n’avais jamais fait de joaillerie. J’ai donc beaucoup travaillé les entretiens : il est primordial de travailler sa présentation personnelle pour être capable de montrer en quoi on est LA personne pour le poste, mais aussi de bien connaitre la Maison aussi pour pouvoir justifier de sa motivation à intégrer celle-ci en particulier. Enfin, il ne faut pas hésiter à « mettre un pied dans la porte » en contactant directement les gens sur Linkedin : rien qu’en tant que stagiaire j’ai plusieurs fois été sollicitée par d’autres étudiants de l’em dont j’ai ensuite pu faire passer les CV à mes boss. Il est donc très important d’aller directement au contact des gens pour se distinguer au milieu de la masse de candidatures !

Outre ton expérience en tant que mentee Women@ Dior, qu’est ce qui t’a particulièrement attirée vers la Maison et vers ce stage ?

D’une part, Dior est un des piliers du Groupe LVMH, c’est une Maison prestigieuse, mondialement reconnue et dont je trouve l’histoire particulièrement intéressante.

D’autre part, en ce qui concerne le poste, je trouve extrêmement stimulant le fait que la joaillerie soit encore un secteur avec un potentiel de croissance énorme. Au-delà de ça, je suis très admirative du travail de Victoire de Castellane - directrice artistique des collections de joaillerie chez Dior- que je trouve incroyable ! À mon sens, elle a véritablement révolutionné la joaillerie au moyen de formes et d’inspirations très organiques, par opposition avec le classicisme et la symétrie de mise jusqu’à son arrivée. C’est cette créativité, cette originalité exacerbée, liée à un imaginaire très riche, qui m’a particulièrement attirée.




Quelles sont les principales missions qui te sont confiées ?

Lors de mon premier stage, chez l’Oréal, je faisais beaucoup de créa. Chez Dior il y a un studio de création à part, dirigé par la directrice artistique, donc je ne crée pas. En revanche, je découvre une dimension beaucoup plus analytique et chiffrée du marketing, mon rôle est de définir la stratégie et l'ambition commerciale sur les collections. Je fais beaucoup de suivi de ventes, je gère vraiment la gamme.


Qu'est-ce que tu as préféré ? Qu'est-ce que tu as le moins aimé ? Qu'est ce qui t'as surpris ?

Rien ne me déplaît, j’apprends tellement, je ne m’ennuie jamais ! Pour moi le plus important est réellement le produit, le sous-jacent, et même si je passe parfois ma journée sur Excel alors que ce n’est pas ce que je préfère à l’origine, je sais que c’est au service du développement de très beaux produits. En outre, en joaillerie, je vois les produits finis et j’ai même l’occasion de les essayer, et ça c’est incroyable !

Certes, certaines tâches sont assez répétitives et peu passionnantes, par exemple la mise à jour du power point de présentation de notre gamme, en revanche s’en suivent souvent la réalisation de product news –annonce des nouveaux produits aux zones- que j’apprécie nettement plus pour leur dimension créative et personnelle.

Quelle influence cette expérience a-t-elle eu sur tes ambitions professionnelles ?

J’ai beaucoup apprécié mes deux expériences, à l’Oréal tout d’abord et aujourd’hui à Christian Dior Couture, qui m’ont fait découvrir des facettes très différentes du marketing développement dans le luxe. Étant en fin de parcours à l’emlyon, je vais bientôt devoir trouver mon premier emploi, et je suis d’ores et déjà certaine de vouloir continuer dans ce secteur !




Interview réalisée par Camille Ramus.






Recent Posts

See All